Le gâteau gâteux

En cherchant un truc tout à l’heure, je suis tombée sur un paquet de gaufres au sucre perlé, totalement oublié dans la cachette du placard. Elles étaient presque pas périmées, alors j’ai craqué. J’ai ouvert l’emballage plastique puis, fébrile, j’ai croqué dedans. La gaufre, pas l’emballage. J’avais trop faim, de toute façon. Il* avait dit de ne pas manger de trucs solides aujourd’hui, mais tant pis. Je croquais allégrement dans le gâteau industriel, lorsqu’en y regardant de plus près, de petites tâches sombres ne laissaient rien présager de bon et ne ressemblaient plus à du sucre perlé mais à du sucre moisi. Les dates de péremption n’étaient pas là pour rien, et je découvrais avec stupeur des entrelacs transparents virant vers le vert-gris accrochés aux parois du gâteau gâteux. Avisant la gamelle du compost près de moi, j’y ai recraché le moisi objet de mon désir, qui a finit sa course écrasé contre une patate germée et des épluchures de bananes arrosées de marc de café. Rancunières, ces gaufres m’avaient fait payer mon oubli…

2 mai 2019

* Le charmant dentiste qui m’a opérée ce matin même, en me saluant par un « ça va bien ? » auquel mon visage rayonnant de flippe semblait répondre « Euh, yes, hâte de me faire opérer ! »/

PS : la mauvaise nouvelle dans cette histoire c’est que non seulement je consomme des gaufres industrielles, qu’en plus j’oublie et qui du coup, deviennent des déchets… Mais la bonne nouvelle, c’est que je me suis relancée dans le compost !

Et vous, faites-vous votre compost ? Mangez vous des aliments périmés et moisis ? Racontez moi 🙂