En attendant l’hiver

Peut-être qu'on le fera pas. Peut-être que cet ailleurs où on peut faire pousser nos rêves dans un infini bordel n'existe pas. Pas encore en tout cas. Il faudrait sortir du bois plutôt que de rentrer des tonnes de bûches en attendant l'hiver. Un hiver qui ne viendra peut-être plus. Trop chaud, trop aride désormais … Lire la suite de En attendant l’hiver

Monsieur Robot

Hier, il paraît que des gens se sont écharpés au magasin à cause de robots cuistots... Laissez-les rêver, ces hommes et ces femmes, empoignants des gros paquets quitte à se mettre un gros taquet, s'agrippant à quatre bras autour du carton, qui contient leurs rêves de cuisine, tourtes de potiron farcis à la noix de … Lire la suite de Monsieur Robot

Concept apéro

Tout à l'heure, je suis rentrée du travail, et, sur la route, je me suis arrêtée dans un commerce de proximité. J'ai ainsi réduit mon empreinte carbone (ou pas ?) en me garant au-dessus de l'épicerie, puis j'ai marché vers la-dite épicerie pour acquérir un de ces mets qu'on nous montre à la télé, euh, … Lire la suite de Concept apéro

Instagramable

Ils arpentaient les rues, à la recherche du cliché idéal. Ils arpentaient les rues, et ne voyaient que le prisme d'une fleur fatale, le zoom sur une poignée de porte un peu rouillée, le cadrage serré sur un pavé déformé. Ils arpentaient les rues, l’œil tendu, la main prête à dégainer, les sens à l'affût. … Lire la suite de Instagramable

Le gâteau gâteux

En cherchant un truc tout à l'heure, je suis tombée sur un paquet de gaufres au sucre perlé, totalement oublié dans la cachette du placard. Elles étaient presque pas périmées, alors j'ai craqué. J'ai ouvert l'emballage plastique puis, fébrile, j'ai croqué dedans. La gaufre, pas l'emballage. J'avais trop faim, de toute façon. Il* avait dit … Lire la suite de Le gâteau gâteux

Histoire mobile

Et non débile, je vous vois venir. Quoique, c'est un peu stupide quand même. Tout à commencé une fin d'après-midi, alors que nous partions en errance, euh, en vacances en bateau. Donc mon frangin, qui s'était spontanément proposé pour nous conduire (bon, je l'avais supplié de nous emmener car le mec de blablacar était pas … Lire la suite de Histoire mobile

Février me voilà !

Ah euh, comment ça ? On serait passé en 2019 ? Et cet insidieux rappel de Facebook, qui m'ordonne de donner des nouvelles aux gens qui suivent ma page (presque 2 000 on est ouf*). Et 2019 qui a déjà grignoté tout janvier, qui nous amène dans "cake" jours au mardi tout gras (ou c'est … Lire la suite de Février me voilà !

Sur mon 31…

Jour collant. Drôle de journée, engluée dans la douceur de décembre, qui semble ne jamais vouloir nous emmener dans l'hiver. Tant attendu, tant redouté. Voir les crêtes des arbres nus se figer dans la gelée blanche, jeter des châtaignes au-dessus d'un feu brulant, rougir des joues et avoir le bout des doigts tout bleus, ne … Lire la suite de Sur mon 31…

Une histoire de Schtroumpf

Ne me demandez pas pourquoi, hier, 22 décembre, avec Lulu, nous avons terminé notre quête de casse-dalle au McDo (j'ose même pas l'écrire en entier) du coin. Ben oui, le kebabier venait de fermer, les boulangeries ne faisaient rien de salé un samedi à 14 heures... Que reste-t-il d'ouvert quand rien n'est tout vert ? … Lire la suite de Une histoire de Schtroumpf

Loose un jour…

Toujours particulier, une journée d'anniversaire. Y'en a qui décident de ne pas bosser, d'autres de fêter ça au bureau ;), d'autres qui boudent en songeant à leurs vertes années, bref, aujourd'hui, c'est mon anniversaire. J'ai bossé ce matin, mais cet après-midi, nous voilà, avec Noé, partis à Pléneuf pour un rendez-vous médical, qui nous donne … Lire la suite de Loose un jour…

Gentils coquelicots

Des grappes d'humains se pressaient le long de la falaise. Voir passer les géants des mers, qu'ils disaient dans le Ouest-Fonce. Vas-y Alphonse, pousse toi que j'les voie moi. Léonie éteignit le poste d'un geste las. Des géants aux quatre vents, elle n'en avait cure, finalement. Elle aussi voulait avoir des ailes pour voler, sur … Lire la suite de Gentils coquelicots

Les absents ont toujours tort…

Ce matin, je suis dans la peau d'un député. Pas d'une députée, désolée mais il n'y a que des mecs dans mon département. Je m'appelle Eric, Marc, Hervé, Bruno ou Yannick. Et c'est vachement dur de se mettre dans la peau de ces mecs-là. Les matins des votes de l'interdiction du glyphosate, ils avaient décidés … Lire la suite de Les absents ont toujours tort…