Balles perdues

Optimiser vos journées, vos placements, vos réseaux sociaux. J’étais sous l’eau et on, ce grand on d’on ne sait où m’envoyait des messages chaque jour. Avec des smiles dedans, avec du cool et de la fun’itude, parce que le monde était optimiste. En plus d’être con, pestais-je ce jour là. Comme une énième prise de … Lire la suite de Balles perdues

Un été comme jamais

Un été comme jamais, avec l'urgence d'en profiter et le manque de blé. Le mois de juillet qui se terminait, bâclé, merdique en somme avec ses dos tournés, ses averses grises et ses espoirs déçus. Le camping avait des airs de fournaise, les voisins traînaient leurs tongs sur le gravier mou, pour aller aux chiottes … Lire la suite de Un été comme jamais

Nuits de campagne

Me revoilà, avec une histoire qui parle de campagne, de visages, de collages. A vos plumes, prêts... lisez ! Bon dimanche à vous ! Son prénom s’affichait en grosses lettres, à côté de son sourire. Il commençait à pâlir tiens, depuis que le soleil était revenu. Il était toujours planté là, ça faisait bien dix … Lire la suite de Nuits de campagne

La coupe mulet

Mai, mai, que fabriquait-elle ? Depuis avril, je n’ai pu donner, euh pardon, plus donné de nouvelles à mes chers abonnés. On est presque fin mai, et me voilà revenue, avec une nouvelle coupe et de nouvelles résolutions. Au départ, était une coupe. Pleine de fourches et de pointes qui tiraient toute une équipe vers le … Lire la suite de La coupe mulet

Slam de premier de l’an

Écrire à une inconnue, un ami, un frère ou une veilleuse de nuit. Écrire, cet inconnu et obscur objet du désir. Écrire c'est comme marcher le long d'un quai alors que la nuit va tomber. Écrire en égrenant des pensées qui se fondent, se confondent, démasquées et rebelles. Un peu. Écrire à celui qui ne … Lire la suite de Slam de premier de l’an

Les dindons de la farce

On dit que les dindons sont les rois de la basse-cour, certes, mais pour moi, ils sont un peu flippants, ayant déjà eu une expérience malheureuse avec ces gallinacés. C'est marrant comme on parle souvent des animaux pour dire qu'on est pris pour des imbéciles. On est pas des lapins de trois semaines non plus. … Lire la suite de Les dindons de la farce