À propos

Si, je suis née à Paris… Puis j’ai vécu dans le 28, département oh combien inspirant, où j’ai sévi avec la création et diffusion du fanzine Arsenik, l’asso du même nom avec qui nous avons organisés concerts, expos et le mémorable festival d’Epernon, premier du genre en 1992, le champs de poiriers s’en souvient peut-être encore. Puis j’ai vécu un temps dans une ferme au milieu de nulle part. Années belles, années rebelles, de concerts (encore), en boulot pour des MJC et assos, tout en continuant les activités d’écriture pour divers fanzines. Après un petit passage à la capitale, bis, j’ai voulu retrouver toute l’année les plages et le bon air marin de la Bretagne 🙂 J’écris pour mon boulot, mais comme j’écris aussi beaucoup pour moi, j’ai commencé à publier mes textes il y a trois ans, sur les réseaux sociaux principalement. Sur ce blog, retrouvez mes  brèves écrites au fil du vent, des tempêtes, des voyages, rencontres et même des retards de mon Ter préféré.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un message !

PS : je suis à la recherche d’un ou d’une illusrateur.trice avec qui collaborer. Donc, comme juste au-dessus, n’hésitez pas à me contacter 😉

Retrouvez-moi sur ma page Facebook https://www.facebook.com/lesbrevesdagnes/

4 réflexions au sujet de « À propos »

  1. C’est cool de retrouver les brèves sur la toile!
    Ah! Le festival rock de 1992… pour info les poiriers / pommiers ont été tronçonnés sur l’hôtel de la croissance immobilière.
    Comme dans la chanson, le verger à laissé sa place à une résidence de standing à deux pas de la gare, tous commerces à proximité…. Et la salle des fêtes n’est plus qu’un souvenir qui s’étiole dans les têtes usées des vieux rockabilly rangés des camions…
    Mais qui s’en soucie?

    Aimé par 1 personne

  2. Ah mais si, voilà quelqu’un qui s’en soucie encore ! Que de souvenirs encore frétillants et qui fleurent bon la bière aux relents de pastis qu’on buvait à l’époque. Les vieux rockabillys sont encore là, peut-être éteints va savoir.. Heureuse de ces nouvelles fraîches du front et au plaisir de te lire 🙂

    J'aime

  3. bah ça fait article de fanzine la dernière, c’est bien aussi, c’est moins la surprise de d’habitude quoi.
    Et pis y’a une tite faute je crois , je sais plus ni la phrase ni où c’est exactement, t’auras qu’à la relire tiens! 😉

    Ah et aussi t’as écrit « tiens, vient » c’est pas plutôt « tiens, viens »?
    (après, moi aussi je viens du 28 à la base, alors j’ai des séquelles…)

    Bon enfin j’ai plus vu des trucs comme-ça que « le zicos en question » ou « le concert en lui-même » en fait, je suis pas branché Belin moi, à part à l’apéro of course! (on n’a pas dû lui faire cent fois je pense, il va finir par craquer)

    En tout cas la subtile allusion assassine (dans le dos! en traître, ou traîtresse plutôt?) passe bien, je ne doute pas qu’ à lire l’ensemble de tes brèves on devine le profil de plusieurs personnages en filigrane…

    la vengeance se savoure froide, les brèves se dégustes tièdes, les mots sortent chauds de la plume… on bout pour la prochaine!

    J'aime

    1. Merci Ben Sy 😉 Ben vrai tout ça, l’esprit du fanzine, ça doit forcément ressortir ! N’en déplaise à Doc Larsen !!!
      Je suis d’ailleurs en train de fouiner dans mes archives du zine, que je vais sans doute partager bientôt.
      A très vite pour la prochaine !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s