Jolie gare

Déjà dimanche. Les jours ont une fâcheuse tendance à se succéder sans crier gare. « Et j’ai crié, crié pour qu’elle revienne… »

MA gare, enfin l’une de mes deux gares, puisqu’il faut bien un départ, une arrivée. Hé bien l’une d’elle est en lice pour un concours de « la plus belle gare  de France ». Je me demande si ce n’était pas elle, ce que j’en penserais de ce concours. Mais là, c’est elle. Elle comme un pilier d’une ville mal-aimée, décriée, celle de qui ont dit « Oh mais il ne se passe jamais rien ici » d’un air entendu, de l’air qui dit qu’ailleurs, l’herbe est plus verdoyante. On dirait que la ville est pas attirante, trop petite mais pas assez grande, alors « moyenne », c’est moyen. « Tu vois, j’te l’avais dit, pour une fois qu’on parle de nous, c’est pour un concours de gare ».

Une ville où on croise de drôles de personnages, qui rêvent, dansent sur les marchés ou déclament des maux en tremblant, des qui parlent fort, hèlent et se faufilent entre les pavés pas réguliers, qui trament quelque chose, se sauvent, fuient, qui te demandent si t’as pas cent balles, qui rechignent, courbent l’échine sous le crachin d’hiver, montent les côtes ardues, lèchent les vitrines, font la queue pour acheter la galette-saucisse du mercredi, se réchauffent les mains d’un café brûlant, se saluent d’une blague, descendent le long du port pour voir un peu la mer. Chercher un peu d’ailleurs dans l’horizon bleu et gris.

Je me demande si c’est à cause d’elle tout ça, finalement. Cette grande dame qui cache le ciel de nos départs, sublime notre train quotidien, rythme de son horloge immense nos vies banales, tic-tac, il est l’heure de marcher, de courir, de patienter, de lire, de poser son fardeau sur l’asphalte gris. Alors avec les cents balles glanés ici ou là, on est tenté par le distributeur de friandises, on jette un œil à son écran tactile, on monte à bord, on file vers un ailleurs que nous seuls connaissons, peut-être mieux, peut-être avec appréhension, joie ou la lassitude des jours sans fin. Avec elle qui nous a avalé, recraché, rendus à nous-même, avec un tout petit supplément d’âme. Pour peu qu’on ait pris le temps de regarder la belle.

17 janvier 2021

Et voilà, demain, c’est le jour du « grand concours ». Et vous, avez-vous une gare préférée ? Je serai curieuse de découvrir vos coups de cœur ! Belle soirée 🙂

Merci Julien !

9 réflexions sur “Jolie gare

  1. Belle brève ! Cette gare à l’air, il est vrai, d’une jolie môme…

    Et la description de ta ville où il-ne-se-passe-jamais-rien est justement attirante. Une ville où les gens se croisent, s’arrêtent et se regardent, ça ne doit plus être légion.

    Et puis un endroit qui vend des « galettes-saucisses » ça titille les mirettes et les papilles 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, les galettes-saucisses et autres spécialités à déguster au marché les mercredis et samedis, ajoutent au charme de la ville, certes moins touristique que d’autres, mais si authentique (waouh, promis, je ne bosse pas pour l’office de tourisme 😉 ). Merci pour ton passage ici, et qui sait, peut-être à une prochaine sur le marché de Saint-Brieuc ! Bonne soirée

      Aimé par 1 personne

Répondre à Julien Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s