Les dindons de la farce

On dit que les dindons sont les rois de la basse-cour, certes, mais pour moi, ils sont un peu flippants, ayant déjà eu une expérience malheureuse avec ces gallinacés.

C’est marrant comme on parle souvent des animaux pour dire qu’on est pris pour des imbéciles. On est pas des lapins de trois semaines non plus.

Hier soir, j’étais attablée devant mon ordinateur (on ne se quitte plus lui et moi), et je dégustais des sablés de Noël ratés, devant Castex et ses sbires. Désœuvrée, je m’étais laissée tentée par le direct des annonces gouvernementales. J’ai noté que les traducteurs et trices en langue des signes faisaient un travail de dingue, un boulot de fourmis dans l’ombre des ministres mâles, qui se passaient la parole comme dans un jeu de théâtre, tout en remettant prestement leurs masques quand ils avaient perdu.

Assez vite, j’ai perdu le fil moi-aussi. Je me suis vue de l’extérieur, comme dans un mauvais film et je me suis prise à penser que, une, j’avais des chaussons vraiment pourris, et deux, si on m’avait dit qu’un jour, j’assisterai à ça… je ne l’aurais pas cru. Des annonces « chocs » défilaient « cette année, pour Noël, choisissez bien vos six invités », « on poursuivra toutes celles et ceux qui chercheront à remonter les mécaniques »… On nous indiquait ce qu’il fallait faire et ne pas faire. A un moment, j’ai eu la chair de poule quand Castex, en bon renard futé, a passé la parole à… Darmanain ! J’ai instinctivement mis mon bras en protection du visage, on ne sait jamais. Avec son air de coq sûr de lui, il a martelé que les policiers seraient intraitables le soir du 31 où le couvre-feu serait de la fête. Lulu qui était dans les parages s’est approchée. On s’est dit « ben voilà, ils vont encore nous tabasser ». Elle a dit d’un air triste « Pfff, on va faire des fêtes de toutes façons »… Des « fêtes sauvages », il a dit, le monsieur. Je me suis sentie encore plus dépitée dans ce monde de chiens, ne sachant plus que faire, que dire, que penser.

Ensuite, ils ont passé à l’écran un diaporama représentant une gentille policière, penchée à une fenêtre de voiture, contrôlant un conducteur invisible. A côté, les chiffres des contrôles réalisés, et des verbalisations. On s’est sentis rassurés, sereins. Vol au-dessus d’un nid de coucou.

Je me suis à nouveau envolée, perchée, mon cerveau réduit à néant. Ils ont réduit mon cerveau à néant. Je deviens un mollusque qui s’accroche à un rocher en attendant que la vague passe. Pendant ce temps, les coqs et les dindons de la basse-cour se chamaillent, mais prennent soin de laisser les grands élevages intensifs, euh pardon, les grands magasins grands ouverts, tout le temps, et on s’y entasse comme des moutons. Va comprendre. On empêche les moineaux de siffler, les vers de terre d’aller mater des toiles la nuit, éclairés par des lucioles (bon, je vous l’ai dit, j’ai plus de cerveau…)… On est vraiment traités comme des bœufs.

J’aime bien les animaux, qui n’ont pas demandé à être dans cette histoire alors je vais cesser là mes récriminations… j’avais juste envie de pousser un cri dans la nuit. Il s’est soldé par des larmes de crocodiles.

11 décembre 20

PS : bien sûr, toute ressemblance avec des faits ayant déjà existé est possible.

PS 2 : Et la bande-son alors ? Envoyez moi vos idées ! Merci et belle journée à vous chers lecteurs et lectrices 🙂

Merci à Julien et Johan pour cette idée de bande-son ! Sacré Souchon quand même 😉

7 réflexions sur “Les dindons de la farce

  1. Hum! Pour trouver une bande son…le poulailler song? White Christmas de Bing Crosby ?ou alors Tear down the walls du trop ignoré Fred Neil…
    J’ ai fait mon choix enfin non en fait. C’est selon l’humeur.
    Très bonnes fêtes sauvages !

    Aimé par 1 personne

    • Hey ! Merci Julien pour ces idées de bande son… Au départ, j’ai pensé à un truc ignoble, qui va sans doute te rappeler quelques souvenirs « Noël ensemble »…. J’ai réécouter, mais c’est absolument inaudible en entier. Je n’ai donc pas mis !
      Je vais écouter tes propos en choisir une ! Belle journée

      J'aime

Répondre à Jublin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s