Catégories
Les brèves

Arc-en-ciel

Je ne suis pas sortie aujourd’hui. J’aurais dû ?

Je ne suis pas sortie aujourd’hui. J’aurais dû ? J’aurais pu, mais je n’ai rien voulu ça-voir. Je me suis laissée happée par un travail de bureau, les doigts accrochés au clavier, les yeux rivés sur une feuille où poser des mots.

Je ne suis pas sortie, alors que le ciel en faisait des tonnes. Un nuage par-ci, une nuée de moutons gris par là, et le soleil qui s’amenait en même temps que la pluie atone.

Comment je le sais ? J’ai dû mettre mes vieilles chaussures pour aller au jardin, vider les graines de potimarron, les restes de pain et les pelures de pommes dans les tournesols éteints.

Et je l’ai vu. Un arc-en-ciel plus beau que tout. Il soutenait le ciel noir au dessus du soleil, tant bien que mal, il se battait en silence, arquant le dos pour éloigner le pire. Avec ma robe de laine et mes « sabots » crottés, j’ai fait le tour des maisons, pour essayer de l’approcher. La pluie me tombait sur le visage, et ça m’a fait rire.

Je n’ai croisé personne. Le village était muré comme con-finé. Et puis je suis retournée à mes affaires, j’ai pris un café en regardant le ciel par la fenêtre.

J’aurais pu, j’aurais dû, sortir plus longtemps. Aller marcher au moins un kilomètre, peut-être deux, sous l’arc vouté et le ciel en beauté. Au lieu de quoi, je suis rentrée sagement me remettre à écrire, arquant le dos au-dessus du bureau.

9 novembre 2020

Note à moi-même et à vous aussi : surtout, ne pas se laisser happer par l’intérieur, toujours essayer de sortir 😉 Chaque jour, je dirais, puisqu’on nous « donne » cette liberté. Et vous, avez-vous pu sortir aujourd’hui ?

Merci à Julien pour la bande-son, un swing arc en ciel, c’est une belle musique pour accompagner une escapade non ?

Par Les brèves d'Agnès

Brèves de la vie quotidienne, voyages, expos, portraits, histoires de la nuit ou bouquins pour insomniaques : bienvenue sur mon blog !
PS : je sais, c'est bref comme description ;)

14 réponses sur « Arc-en-ciel »

Tous les soirs possibles , marcher entres les champs, prendre une photo au même endroit du soleil qui se couche dans le ciel pâle de novembre, voir le cul blanc d’un chevreuil qui déguerpit et rentrer à l’heure des chouettes. Nature, presque débarrassée de l’homme, prend sa revanche pour un temps…

Aimé par 1 personne

Très belle recette de photo et de petite revanche sur la nature Julien ! C’est une belle idée, la photo au même endroit, j’y ai pensé souvent, mais jamais fait… peut-être qu’il faut faire ce que l’on laisse en jachère depuis longtemps… Merci pour ton commentaire, belle journée 🙂

J'aime

Oh que oui, il est tellement facile de rester le nez collé à l’écran… Bouh, je me suis rattrapée un peu hier (allez, presque 1 kilomètre), et je vais profiter de ce mercredi pour en faire plus. Dix, chapeau bas ! Bonne marche Johan, et merci pour tes commentaires qui sont toujours si agréables à lire 🙂

Aimé par 1 personne

1km à pied, ça use, ça use, 1km à pied ça use les souliers… mais pas les yeux, pas le cœur… quand une fleur, un arc en ciel, le bruit léger des feuilles d’automne qui se laissent glisser doucement te surprennent, t’émeuvent..

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s