Catégories
Les brèves

Brouillon auto

Mais euh, qu’est-ce qu’il me fait WordPress là ? Il a lui-même indiqué en titre « Brouillon auto » !

Mais euh, qu’est-ce qu’il me fait WordPress là ? Il a lui-même indiqué en titre « Brouillon auto »*… D’un côté, il a raison, je n’avais qu’à en trouver un plus vite, de titre.

Me voilà dans de beaux bras, envahie par un sentiment de culpabilité, de procrastination récurrente depuis plusieurs mois. A un ami qui m’affirmait « Tu écris moins en ce moment non ? », j’ai osé répondre « Mais pas du tout, je PUBLIE moins en fait, mais j’écris, j’écris des… » Fables ? Oui, j’écris des fables… qui n’a envoyé de la poudre que sur mes yeux, parce qu’en face, on savait bien que j’avais un problème.

Évident. Un problème d’hauteur, un problème de point de vue, de plus de vue du tout, de doutes pour tout et rien, d’à-quoi-bon et de séries sympa à regarder. Et de livres à lire. Plein. Des biens qui s’entassent sur ma table ronde, incapables de lutter contre la poussière qui s’amasse sur leurs couvertures glacées.

Qu’est-ce qu’on ne sait pas ? Réussir sa vie de couple ou la femme adultère suivi de Les muets ? S’abandonner à vivre, assurément puisque l’amour dure trois ans. Le livre de famille et le petit traité de vie intérieure traînent au tribunal. Mordre au travers, comme un besoin de mer, le grand marin que vivre fatigue. Un dernier verre au bar un sombre dimanche dans l’ombre de l’usage du monde.

Mes livres à lire (2020). Sachant qu’il y a un intrus dedans, sauras-tu le trouver ? Réponses et discussions en commentaires !

Je me confonds en lectures, je me balance dans les mots accrochés aux branches des réseaux sociaux, je m’invente des excuses au petit matin, je me laisse bercer par des histoires à la pause méridienne en Mairidonie, je me gave de macédoine de paroles le soir venu, je m’explose les yeux à déchiffrer la télé qui implore qu’on l’écoute… Puis je m’endors bercée par l’illusion d’écrire… demain.

Alors me voilà revenue, comme une invendue, sur les rayons du grand marché politique, euh pardon, poétique. Un peu, poétique, et beaucoup d’histoires pour rire ou simplement, se retrouver, le temps d’un échange littéraire…

25 octobre 2020

A bien vite, très chers lecteurs et lectrices, sérieux, vous m’avez manqué !

  • c’est pas avec un titre comme celui-ci que je vais arriver en tête sur les moteurs de recherche. SoS SEO mon amour 😉


Par Les brèves d'Agnès

Brèves de la vie quotidienne, voyages, expos, portraits, histoires de la nuit ou bouquins pour insomniaques : bienvenue sur mon blog !
PS : je sais, c'est bref comme description ;)

6 réponses sur « Brouillon auto »

Hey! C’ est dingue les lectures en commun…en ce moment c’est « l’usage du monde » qui est témoin de mon endurance à lire passées vingt et une heures…
Bon, il va falloir trouver une autre idée cadeau pour dans pas longtemps.

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s