Allumer le feu

Tiens, c’est marrant quand j’y pense. Ce midi, j’ai croisé un ami marin qu’allait acheter des bûches au Brico-Marché de Lamballe. Et bien aussi incroyable que cela puisse paraître, alors qu’on a parlé dix minutes, lui avec ses bûches sous le bras et moi avec mon tabac, et ben non, trois fois non, on a pas causé Hallyday. On aurait pu, elle aurait été facile : « Hey, tu vas ‘alluméééé le feuheuheu’ ? ». Et quand j’y pense, ça m’a fait une pause, parce que depuis mon réveil, y’a eu du Johnny partout, à la radio où je me suis aperçue que tout le monde était super fan de Johnny (bizarre quand même, je me souviens pas l’avoir beaucoup entendu sur Inter avant), en voiture sur la route où ils ont fait chanter des gens pour mieux leur laisser exprimer leur peine (et casser un peu plus nos oreilles) et même au bureau où, en fin d’après-midi, un collègue s’est soudain laisser aller à chantonner, et pire du pire, à siffler « Les portes du pénitencier » de plus en plus fort, comme emporté par la frénésie ambiante. Mais si ça s’trouve, mon pote de ce midi, ben il savait même pas que Johnny était mort.

JohnnyG_0128

6 décembre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s